Cameroun : Ces innovations digitales présentées à la Fedipresse pour revigorer le secteur de la presse écrite

cameroun-:-ces-innovations-digitales-presentees-a-la-fedipresse-pour-revigorer-le-secteur-de-la-presse-ecrite

22 Juin 2024 | Actualités | 0 commentaires

[DIGITAL Business Africa] – Les promoteurs d’organes de presse membres de la Fedipresse se sont réunis à Yaoundé. La Fédération des éditeurs de presse écrite du Cameroun (FEDIpresse) a organisé un séminaire, ce 19 juin 2024, pour explorer les possibilités qu’offre le numérique aux acteurs et promoteurs de la presse écrite.

Les travaux avaient pour thème : « Les nouveaux paradigmes de la presse écrite ». Plusieurs figures emblématiques du journalisme étaient présentes, à l’instar du Pr Laurent Charles Boyomo Assala, ancien directeur de l’École supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication, du SG de la même école de journalisme, du Pr Nta à Bitang, entre autres participants.

Deux exposés, à ce séminaire, ont proposé aux promoteurs de journaux papier une migration vers le numérique. Il y a eu l’exposé de Marie-Germaine NZIE, Senior Manager Corporate Affairs chez MTN Cameroon, qui a présenté la solution Y’ello Kiosk qui connecte le lecteur aux dernières nouvelles à tout moment et en tout lieu. Point n’est besoin de se déplacer pour acheter des journaux. MTN Cameroon n’est pas la seule entreprise à offrir ce service – là. Il y a aussi la plateforme « ekiosque » qui permet d’accéder à la presse numérique camerounaise sur tous les terminaux mobiles et Web.

Un autre exposé, toujours dans le champ numérique. Celui de Beaugas Orain Djoyum, DG du cabinet de veille stratégique et d’e-Réputation ICT Media Strategies et par ailleurs directeur de publication du site web d’informations sur les TIC, les télécommunications et le numérique, DigitalBusiness.Africa.

Le thème de sa présentation était : « Presse écrite à l’ère du numérique : évolution et adaptation de ses contenus ». D’une manière générale, dans son exposé, il a proposé des solutions à même de générer des revenus supplémentaires aux médias de la presse écrite, qui sont presque à l’« agonie ». Beaugas Orain Djoyum va donc recommander aux entreprises de presse de s’approprier les outils numériques, de développer leurs plateformes numériques (site web et réseaux sociaux), de developper leur audience et leur communauté en ligne, d’adopter les nouvelles méthodes de publications en ligne et de collecte de l’information en allant vers le “rich media” qui intègre les écrits, les contenus audiovisuels et des infographies, de s’enregistrer auprès des kiosques numériques camerounais et européens ou encore de créer un ekiosque maison sur leur site web pour diffuser leurs produits.

Le patron du cabinet d’e-Réputation et de veille stratégique ICT Media Strategies a aussi conseillé aux promoteurs de presse de développer leurs communautés, d’avoir recours aux posts sponsorisés sur les réseaux sociaux quand le besoin se fait sentir, d’effectuer des lives streaming (pour donner de la visibilité aux événements organisés par leurs annonceurs), de penser à la promotion de leurs médias.

Surtout, Beaugas Orain Djoyum a insisté sur la nécessité de former et mettre à jour les compétences des journalistes et commerciaux des médias de la presse écrite afin qu’ils optent pour les contenus “rich media” et les campagnes “cross media”.

Il a proposé un début de solution pour cette formation à travers le Digital Media Tour qu’organise ICT Media Strategies en collaboration avec l’association Smart Click Africa pour renforcer les capacités des médias en écriture web, en référencement et en e-Réputation. Il invite  les médias et les organisations à soutenir cette initiative pour renforcer les capacités des acteurs de la presse aux nouveaux outils du numérique.

Digital Media Tour : ICT Media STRATEGIES renforce les capacités du personnel du Journal Intégration en matière d’e-Réputation

Il a conclu son propos en suggérant quelques outils IA dont Quillbot, qui est un correcteur en ligne, Media.io/Rev/Temi pour transcrire des audios, Grammarly pour des corrections grammaticales ou encore OnlineOCR.net. Ce dernier outil est un convertisseur d’image en texte qui vous permet d’extraire du texte d’une image ou de convertir un PDF aux formats Word, Excel ou Texte à l’aide d’un logiciel de reconnaissance optique de caractères en ligne.

Voir la présentation de Beaugas Orain DJOYUM

Impliquer tous les médias (radio, télé, presse en ligne)

Dans sa note conclusive, le Pr Boyomo Assala a salué l’initiative de la Fedipresse, qui offre aux journalistes la possibilité de se réunir de temps en temps afin d’ausculter la profession qu’ils exercent.
« Il me semble important que des journalistes se réunissent, se parlent, échangent sur un ensemble et essayent de trouver des solutions ensemble aux questions qui les touchent pour résoudre les problèmes qu’ils ont… Parce que le journalisme est d’abord un métier collaboratif. C’est une profession en émergence qui n’arrête pas de s’organiser toujours. Et cette organisation obéissant elle-même au rythme de production des technologies, qui vont donc avoir un impact sur l’organisation professionnelle… L’idée ici est de rechercher des solutions pérennes pour que la presse écrite puisse participer au développement social, du point de vue économique, culturel, etc., mais également être une activité professionnelle qui permet de nourrir ceux qui la choisissent » , a-t-il dit.

L’ex-directeur de l’Esstic a cependant proposé à la Fedipresse d’intégrer à ce type de séminaire et même dans la fédération d’autres médias comme la radio, la télévision et le cyberjournalisme.

Par Jean Materne Zambo

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *